Sélectionner une page

5 CONSEILS POUR RÉDIGER UNE ANNONCE IMMOBILIÈRE PERCUTANTE

 

Pour de nombreux acheteurs, après les photos, le premier contact avec votre bien se fera sur le papier. Alors rédiger une annonce immobilière ne peut pas être fait sans préparation.

On n’achète pas une maison sur catalogue mais après une ou plusieurs visites. Et comme a dit Oscar Wilde « Le seul moyen de se délivrer d’une tentation, c’est d’y céder » alors votre annonce doit impérativement donner envie à l’acheteur de venir visiter ! Et non pas d’acheter votre bien.

Des annonces il y en a des millions, et des biens comme le votre, surement des milliers (sauf si vous êtes propriétaire de la villa « les cèdres »…). Si vous voulez vendre, il faut attirer les clients dans votre salon !

 

Mais avant de s’occuper de l’annonce, il est important de faire une bonne estimation de la valeur de votre bien !

 

1 – La taille de votre annonce

 

On dit souvent que la taille ça ne compte pas, pour votre annonce, si ! Il va falloir être clair, percutant et attiser la curiosité. Alors on ne se surestime pas et on la joue petit !

Pour commencer, balancez à la poubelle les annonces de 30 lignes, les abréviations dans toutes les phrases, la description du papier peint du salon et j’en passe. Tout se qui ne donne pas envie de venir visiter n’a rien à faire dans votre annonce immobilière. Laissez ça pour vos voisins et les agents immobiliers.

Faites quelque chose de concis ! Ouvrez Word et écrivez votre annonce comme bon vous semble. Ensuite, supprimez ce qui n’est pas primordial ou ce qui est répété. Le but étant de rédiger une annonce en un ou deux paragraphes, pas plus de 5 lignes au total soit une centaine de mots !

Mettez vous à la place d’un acheteur qui, depuis deux heures, arpente les sites d’annonces à la recherche de son château. Il ne lira même pas votre annonce si elle est trop longue ! Et vous aurez passé une heure à écrire une annonce que personne ne lira (À part vous et vos proches).

 

2 – L’introduction ou l’accroche

 

En général, la première phrase est comme une introduction. Elle donne la note. Alors reprenez la base !

Prenons un exemple, vous vendez votre appartement de 70m2 avec deux chambres à proximité du centre-ville. Vous pouvez commencer votre annonce par :

« Appartement de 70m2 avec deux chambres à proximité du centre-ville. » (Simple, clair et percutant)

Pas besoin de marquer « A Vendre », on le sait et vous avez déjà perdu 1 mot sur 100 😀

Avant de commencer à rédiger une annonce immobilière et à décrire toutes les pièces de votre bien, rappelez-vous que si vous l’avez acheté, c’est surement grâce à son quartier. Alors prenez une ligne ou deux pour parler de l’environnement (Calme, agréable, verdoyant, familial, etc.) des transports (Bus, trains, axes routiers.), des commerces s’ils sont accessibles à pied et des écoles.

Maintenant j’arrête et on parle enfin de votre bien c’est promis 😀

VOUS VENDEZ VOTRE BIEN ?

3 – Faire une liste des points forts et importants de votre bien.

 

C’est assez simple mais important. Rédiger une annonce immobilière c’est d’abord rédiger une liste. Pour cela il va falloir lister les points importants (surtout si vous avez un grand logement). Parlez des surfaces si c’est un point fort mais pas pour toutes les pièces.

Si votre séjour fait 45m2, il faut le préciser, s’il en fait 17m2 mais qu’il donne sur un extérieur bien exposé, alors insistez plus sur l’extérieur.

Pour cela c’est assez simple, vous listez les points qui selon vous sont des avantages:

  • Rez de chaussé ou dernier étage avec ascenseur
  • Balcon, terrasse, jardin, etc.
  • Grandes pièces
  • Suite parentale
  • Dressing
  • Cuisine récente
  • Box en sous-sol
  • Etc

 

Exemple : (Reprenons notre appart de 70m2)

« Appartement de 70m2 avec deux chambres à proximité du centre-ville et à 10min à pied de la gare. Au dernier étage avec ascenseur d’une résidence calme et sécurisée, il se compose d’une entrée sur la pièce à vivre avec accès direct sur une grande terrasse bien exposée. D’une cuisine entièrement équipée, d’une salle de bain, WC séparés et 2 chambres, dont une suite parentale. »

Je ne sais pas pour vous, mais moi cet appartement me plait déjà ! Pourtant je ne connais aucune surface, ni l’exposition réelle du bien. Ça me donne envie d’appeler pour en savoir un peu plus 😃

 

4- L’appel à l’action

 

Maintenant que vous savez presque entièrement rédiger une annonce immobilière et que ce potentiel acheteur se pose des questions sur votre bien, il faut l’inviter à vous contacter !

Très simple, il suffit de lui demander !

Ajouter un appel à l’action à la fin de son annonce permet d’augmenter légèrement le nombre d’appels.

« N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir plus d’informations ! »

 

5 – La loi

 

 Oui c’est déjà moins sexy…! Certains éléments sont à indiquer dans votre annonce (c’est obligatoire pour les professionnels) alors faites-le aussi pour être le plus transparent possible envers vos futurs acheteurs.

Pensez à indiquer tout à la fin de votre annonce (s’il n’y a pas d’autre endroit possible)

  • Le résultat de votre DPE (Diagnostique de performance énergétique)
  • La superficie habitable de votre bien.

S’il est en copropriété :

  • Surface carrez
  • Nombres de lots dans la copropriété
  • Montant des charges (/An, /Trimestre ou /mois)
  • Indiquez s’il y a des procédures en cours.

 

 

Normalement avec ces 5 conseils pour rédiger une annonce immobilière percutante, vous devriez réussir à obtenir quelques visites si vous la publiée sur les plus grands sites immobiliers (comme SeLoger.com et Logic-Immo.com).

Ils ne sont pas accessibles aux particuliers sauf via une agence immobilière ou grâce à MyEasymo avec ses 0% de commissions !

 

L’auteur:

 


> Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici et découvrir une nouvelle façon de voir l’immobilier !

VOUS VENDEZ VOTRE BIEN ?